EMS - La classe 4 est supprimée à la Maison de Vessy !

vendredi 13 octobre 2017
par  SF

Un fruit tardif de la grève de 2011

La classe 4 est supprimée à la Maison de Vessy !

Depuis deux ans, le personnel des EMS demande la suppression de la classe 4, la plus basse existante encore dans le secteur. La Maison de Vessy a franchi le pas et l’a biffée de sa grille salariale.

Cette basse classe salariale n’est plus appliquée que de manière résiduelle à l’Etat de Genève. En revanche, les EMS, bien que largement subventionnés par l’Etat, continuent à servir des salaires très bas à bon nombre de leurs employé-e-s : femmes de chambre, personnel de buanderie, de nettoyage ou de cafétéria.

Ces employé-e-s en classe 4 participent pleinement à la prise en soin et à l’encadrement des aîné-e-s, tout comme les aides soignant-e-s ou les infirmières/-ers. Si leurs fonctions se sont énormément complexifiées, leurs classes salariales n’ont pas évolué pour autant. Le salaire débute à 4029 francs et progresse peu en cours de carrière. Difficile de vivre à Genève dans ces conditions.

Les syndicats se battent pour la suppression de la classe 4 dans le secteur subventionné. Ce n’est pas un hasard si la Maison de Vessy est la première à franchir le pas. En mars 2011 y débutait une des plus longues grèves du service public genevois. Une des revendications du personnel portait sur la création d’une commission paritaire. Le Conseil d’administration et la direction d’alors se sont fortement opposés à la création de cet espace de dialogue entre syndicats et employeur. Pourtant, avec un taux d’absence proche parfois de 25%, révélateur d’une vraie souffrance au travail et d’un management délétère, cet espace était indispensable. Au terme d’un long et difficile bras de fer, les grévistes ont obtenu gain de cause.

La suppression de la classe 4 a été débattue au sein de cette commission paritaire. Il aura fallu faire preuve de ténacité, et attendre un nouveau conseil d’administration pour voir enfin disparaître cette basse classe, avec un effet rétroactif au 1er juillet 2017. C’est une victoire pour la quarantaine de collaboratrices/-eurs concerné-e-s de la Maison de Vessy, et un signal fort envoyé aux autres EMS. La lutte paie !

Et maintenant ? La classe 4 doit disparaître de tous les EMS et l’ensemble des conditions de travail doivent être améliorées. Seule une mobilisation du secteur pourra changer les choses. Une assemblée générale des personnels des EMS (voir notre tract d’appel : www.sspge.ch/spip.php ?article1332) aura lieu le jeudi 16 novembre à 20 h à l’UOG, place des Grottes 3. Soyons nombreuse et nombreux !

Thierry Daviaux, militant SSP-santé
Sabine Furrer, secrétaire SSP

Article paru dans Services Publics du 13 octobre 2017


Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031